Proposez-nous votre article !

Draft 2003 : Trois enfants sauvés des quartiers difficiles

Posté le 10/09/2017 par Geoffroy Brändlin rubrique Basketball

6799
0'

D-Wade, LeBron James, Carmelo Anthony et Chris Bosh ensemble avec le Team USA - Photo Richard Giles

La Draft 2003, souvent comparée à celle de l’année 1984, peut être considérée parmi les meilleures de l’histoire. On y retrouve des légendes, stars ou excellents joueurs NBA, pour la plupart encore actifs maintenant tels que LeBron James, Carmelo Anthony, Dwyane Wade, Chris Bosh et Kyle Korver. Néanmoins, notre regard va se porter sur trois d’entre eux dont le passé mouvementé rend leur accomplissement encore plus exceptionnel.

Dwyane Wade

Le jeune Dwyane vécut jusqu’à l’âge de dix ans dans le sud de Washington en compagnie de sa mère et de ses trois sœurs. Il passait son temps à jouer avec elles, surveillé par la plus jeune de ses sœurs qui avait la responsabilité de veiller sur lui. Dwyane devait la suivre où qu’elle aille. Mais l’environnement qui entourait le jeune garçon était hostile : il pouvait voir des dealeurs cacher leur drogue et des personnes en consommer. Sa mère devait aussi affronter des problèmes d’alcool. C’est pour cela que lorsqu’il fut âgé de 8 ans la sœur qui s’est toujours occupée de lui décida de l’emmener chez son père, voulant lui offrir un avenir décent, impossible pour un jeune garçon du quartier. Elle l’y emmena en prétextant qu’ils allaient voir un film et lui promit, arrivée à destination, de venir le chercher le lendemain. Mais elle ne le fit pas.

Dwyane Wade commença alors à vivre avec ses trois demi-frères chez son père. Celui-ci l’encouragea à s’entraîner dur, avec comme adversaires des jeunes garçons plus grands que lui. Il devait alors devenir plus rapide pour les battre. Dwyane devint connu grâce à ses performances au lycée. Au moment de rentrer à l’université, Dwyane ne réussit pas l’examen d’entrée. Cependant, grâce au soutien de son coach, il rentra finalement à l’université de Marquette et s’y imposa avec le statut de star. Sa mère, quant à elle, voulait surmonter ses problèmes pour reprendre sa place dans la vie de son fils, quitte à passer par la case prison. Une fois sortie, elle vint assister à un match de Dwyane trois jours à peine après avoir été libérée.

Le jour de la draft, aux côtés de jeunes stars comme LeBron James et Carmelo Anthony, Dwyane n’était pas favori, mais était assuré d’entendre son nom appelé par David Stern. Il fut choisi en 5ème position par le Miami Heat. La suite fut belle : trois titres de champion NBA (2006, 2012 et 2013), MVP des Finales en 2006, 13 saisons à Miami où il joua avec LeBron James et Chris Bosh qui furent eux aussi draftés en 2003, et pour finir une saison à Chicago. La situation actuelle de Wade reste néanmoins encore floue, car il ne s’entend pas avec la nouvelle génération des Bulls. Une rupture entre les deux parties est pressentie et quatre équipes sont favorites pour l’accueillir : les Cavaliers où il pourrait retrouver LeBron James avec lequel il a joué à Miami, Les Lakers et les Clippers en pleine reconstruction et le Miami Heat qui voudrait rapatrier leur légende une saison après son départ.

L’histoire de ce champion a pu être racontée grâce au documentaire de Real NBA « Dwyane Wade : the untold story ». Les responsables du documentaire ont interrogé le champion et sa famille devant les caméras et je vous conseille vivement de le visionner.

LeBron James

Âgée seulement de 16 ans, Gloria James donna naissance à son fils LeBron et l’éleva seule, abandonnée par le père du futur champion. LeBron vit le jour dans la ville d’Akron non loin de Cleveland, la même ville qui berça Stephen Curry quatre ans plus tard. Akron est aussi la ville de naissance de Shawn Porter, champion du monde de boxe des poids welters IBF en 2013 et de Nate Thurmond pivot Hall of Famer décédé en 2016 à l’âge de 74 ans qui fut le 18 octobre 1974 le premier joueur à réussir un quadruple-double. Le petit LeBron vivait dans des quartiers violents et devait changer régulièrement de maison. Frankie Walker accueillit alors LeBron chez lui et aida à son éducation avec coach Drue, l’entraîneur de basketball. Le petit montra très vite ses qualités exceptionnelles en tant que basketteur, mais aussi en tant que receveur au football américain. Il entretenait une amitié très forte avec un groupe de personnes de son équipe de basketball, dont faisaient partie non seulement le fils de Walker, mais aussi celui du coach. Au moment de rentrer au lycée, ces jeunes firent le choix d’aller tous ensemble à St.Vincent -St.Mary dans leur Ohio natal.

En 2003, il signa un contrat de 90 millions chez Nike et le lendemain il retournait en cours prendre des notes. Son état d’esprit montrait déjà ce que le jeune homme pouvait accomplir. Quelques mois plus tard LeBron James fut choisi en première position de la draft par les Cleveland Cavaliers qui traversaient depuis quelques années une période douloureuse de leur histoire. Monstrueux lors de son année de rookie, James reçut le titre de « rookie of the year », ayant marqué plus de 20 points de moyenne durant la saison. Cleveland manqua les playoffs d’une petite victoire, mais le jeune prodige redonna espoir à sa ville. De 2006 à son départ pour Miami en 2010, il qualifia chaque année son équipe pour les playoffs. Il fut honoré du prix de MVP en 2009 et en 2010 avec les Cavaliers et décida de recevoir le premier sur le parquet de son ancienne école, là où sa passion était née auprès de ses amis et de sa famille.

Ce gamin d’Akron, sans titre NBA, prit alors une décision capitale et décida de rejoindre le Miami Heat où il retrouva deux autres stars : Dwyane Wade et Chris Bosh. Avec l’aide de ses coéquipiers, James remporta en quatre saisons deux titres NBA, deux titres de MVP de la saison régulière et deux titres de MVP des Finales.

Mais à l’aube de la saison 2014, le champion retourna à Cleveland pour ramener un premier titre à sa franchise de cœur, à sa maison, à l’Ohio. Après une finale perdue, LeBron ramena le trophée Larry O’Brien à Cleveland et y poursuivit l’aventure pour les deux prochaines années, dont la première le vit prendre la tête du classement des meilleures marqueurs de l’histoire des playoffs. Il est désormais considéré comme un des cinq meilleurs joueurs de tous les temps.

Son histoire a pu être racontée grâce au documentaire de Sport Confidentiel « LeBron James, enfant de l’Ohio. Les réalisateurs de ce documentaire ont pris soin d’aller interviewer le champion et ses proches. Si mon récit vous a plu, je vous conseille vivement d’aller le visionner.

Carmelo Anthony

Né à Brooklyn, Carmelo Anthony grandit depuis l’âge de 8 ans dans le quartier difficile de West Baltimore, à la suite du décès de son père victime d’un cancer. Il fut témoin malgré lui du trafic de drogue et même de meurtres. Durant sa carrière NBA, Carmelo Anthony ne voulut pas refléter la violence du quartier dans lequel il avait vécu et voulut surtout éviter que son passé nuise à son futur. Pour sortir de cette violence, il se concentra entièrement sur son objectif sportif et obtint ses premiers grands résultats en entrant au lycée. Carmelo choisit en 2002 l’université de Syracuse avec laquelle il put s’épanouir, en remportant notamment le titre avec son équipe qui n’avait plus remporté la victoire dans le championnat depuis 1926.

Il décida alors de se présenter à la Draft en 2003, où il fut confronté à de nombreux joueurs surdoués. Anthony fut finalement sélectionné en 3ème position par les Denver Nuggets qui sortaient d’une saison catastrophique. Il enchaîna les saisons à plus de 20 points de moyenne et découvrit une nouvelle franchise au cours de l’année 2010 : les Knicks de New-York avec lesquels il est toujours sous contrat. Cependant, le joueur, triple champion olympique mais sans titre NBA à son palmarès, accusait les critiques des dirigeants new-yorkais la saison dernière. Le basketteur ne cache pas ses envies de départ et désire rejoindre Chris Paul à Houston. Affaire à suivre.

Geoffroy Brändlin

Etudiant à l'Université de Lausanne (SUI) et coureur de fond et demi-fond

Articles similaires