Proposez-nous votre article !

Sport et véganisme : Scott Jurek, Kyrie Irving, Lewis Hamilton, Serena et Venus Williams

Posté le 26/03/2020 par Arthur Brändlin rubrique Divers

955
0'

Au cours de ces dernières années, la population végétarienne et végane n’a cessé de croître, pour des raisons éthiques, écologiques ou de santé. Les athlètes ne font pas exception à la règle. Découvrez avec nous le mode de vie nutritionnel de ces quelques personnalités sportives.
Arnulfo Quimare et Scott Jurek - Photo Wolf Gang via Flickr

Santé et écologie

Les athlètes végans n’ont pas forcément tous changé leur mode d‘alimentation pour les mêmes raisons. Pour Lewis Hamilton, champion de formule 1, le choix de son régime est basé sur son refus de participer à la pollution engendrée par l’élevage intensif de bovins. En effet, d’après Greenpeace, les élevages seraient responsables de 14.5 % des émissions de gaz à effet de serre, ce qui correspond à la pollution globale du secteur des transports.

Cependant, la plupart des sportifs végans choisissent ce mode de vie pour des questions de santé. C’est notamment le cas de Scott Jurek, ultra-marathonien américain, devenu végétarien à 24 ans et végan deux ans plus tard. Après des années de consommation de junk food, il prend la décision de cuisiner lui-même des plats à base de produits locaux. Le basketteur australo-américain Kyrie Irving décide également de devenir végan à la suite d’une prise de conscience sur son alimentation trop riche et sa surconsommation de viande.

Pour Venus Williams, son changement d’alimentation est dû aux recommandations de son médecin suite à son diagnostic du syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune touchant entre autres les glandes salivaires. Sa sœur Serena Williams suit son exemple, bien que son alimentation soit restée plus flexible.

Leurs régimes

Devenir végan n’est pas forcément une chose facile, particulièrement pour des sportifs de haut niveau, dont les besoins en nutriments sont plus élevés que la moyenne. Dans son livre « Eat and Run », Scott Jurek partage ses recettes préférées. Il se confie à bonappetit.com sur son régime matinal, essentiellement composé de smoothies aux fruits et aux légumes, auxquels il ajoute des protéines de pois et de riz brun, de la spiruline ou de la chlorelle (algues) et une huile végétale riche en acides gras.

Lewis Hamilton, suivi par sa coach de performances Angela Cullen, cherche à optimiser son alimentation. Celle-ci est composée de fruits, de légumes et de graines tout en minimisant les produits animaliers et les aliments transformés (processed food).

« En tant qu’athlète, je considère ce que je mange comme carburant plutôt que juste manger parce que j’ai faim. »

Lewis Hamilton pour nytimes.com


A la suite de son diagnostic, Venus Wiliams avait pris la décision de se restreindre uniquement à un régime composé de végétaux crus. Elle a aujourd’hui adapté son alimentation pour un meilleur apport énergétique, en y ajoutant également des légumes cuits, parfois plus riches en nutriments que crus, ainsi que des pommes de terre, des lentilles et du riz.

Pour tous les athlètes végans, la planification de l’alimentation et les quantités de nutriments jouent un rôle crucial. Il n’est pas impossible pour un sportif de haut niveau de changer son mode de vie, mais cela demande une certaine conscience et une bonne organisation pour maintenir des bonnes performances.

Leurs performances

Jurek, Irving, Hamilton et les sœurs Williams sont des athlètes de renommée internationale et de très haut niveau. Leurs régimes à base de plantes ont-ils eu une influence sur leurs résultats ?

Les sœurs Williams ont changé leur mode d’alimentation entre 2011 et 2012, suite à quoi elles gagnent de nombreux tournois du Grand Chelem et médailles olympiques. Venus se hisse dans le top 5 mondial en 2017, et Serena atteint la première place du classement en 2013, qu’elle gardera jusqu’en 2017. Les années suivantes, elle gagne plusieurs Grand Chelems et revient dans le top 10 en 2019 après sa maternité.

Kyrie Irving devient végan en 2017 à la suite de son transfert aux Celtics de Boston. Selon lui, son énergie est à son top et il se sent très en forme. D’après son coach Brad Stevens, ses performances sont très bonnes à la suite de son changement de régime, malgré une perte de poids non négligeable. Il est nominé dans la All-NBA Second Team en 2019 et bat le record du nombre de points marqués par un joueur pour son premier match après un transfert.

Le changement d’alimentation de Lewis Hamilton en 2018 ne l’empêche pas de gagner le titre de champion du monde de Formule 1 en 2018 et 2019, de même pour Scott Jurek qui s’impose sur une multitude de compétitions, parmi lesquelles le Western States Endurance Run (7 victoires consécutives), le Spartathlon (3 victoires consécutives) et le Miwok 100K Trail Race (3 victoires consécutives). Dans son interview pour bonappetit.com, Scott Jurek livre son secret pour tenir son rythme sur de très longues distances : manger en courant.

« Les gens sont surpris (et les compétiteurs sont jaloux) que je puisse manger un burrito à un rythme de 4 ou 5 minutes par kilomètres. Cela demande de l’entraînement, mais absorber de la nourriture solide est très important »

Scott Jurek pour bonappetit.com


Cette technique n’est peut-être pas faite pour tout le monde, entraînez-vous avant de la tester en compétition et évitez de vous étouffer !

Il n’est pas difficile de remarquer que les régimes alimentaires de ces sportifs n’ont pas eu raison de leurs performances. Planifiés par des coachs et des nutritionnistes, leurs apports sont adaptés à leurs besoins énergétiques en fonction des compétitions auxquelles ils participent.

Pour les sportifs de haut niveau, devenir végan peut être bénéfique à plusieurs niveaux, néanmoins il est nécessaire de rester vigilent et à l’écoute de son corps pour éviter les carences et les baisses de performance. Faites-vous accompagner par des spécialistes et pensez à prendre des compléments alimentaires pour vous aider à récupérer après l’effort.

Arthur Brändlin

Architecte BA EPFL

Articles similaires