Proposez-nous votre article !

Equipe de Suisse 2006 : Que sont-ils devenus ?

Posté le 17/09/2017 par Geoffroy Brändlin rubrique Football

7110
0'

Equipe de Suisse en 2006 juste avant un match amical contre la Chine - Photo R.Niemeyer

Il y a 11 ans déjà, l’équipe de Suisse de football rencontrait le 13 juin la France pour ouvrir son Mondial allemand 2006. Alexander Frei face à Zinédine Zidane, Pascal Zuberbühler face à Fabien Barthez. Une aventure qui prit fin aux tirs aux buts face à l’Ukraine en 1/8ème de finale. Que sont-ils devenus 11 ans plus tard ?

Leur palmarès et leur reconversion

« Les Bâlois »

Pascal Zuberbühler

Originaire de Frauenfeld et diplomé en plomberie, l’emblématique gardien joua de 1992 à 1999 aux Grasshoppers de Zürich où il remporta trois championnats nationaux et une coupe de Suisse. Son beau début de carrière ne lui permit toutefois pas de s’imposer en équipe nationale. En effet jusqu’à la fin de l’Euro 2004 au Portugal et la retraite de Jörg Stiel, la route lui avait été barrée. Pascal Zuberbühler prit cette année-là la place de titulaire qu’il méritait. Il la garda jusqu’à l’Euro 2008 où Diego Benaglio lui fut préféré. Il joua tout de même le dernier match de la phase de poule et contribua à la victoire 2 : 0 de l’équipe helvétique contre le Portugal. Ce match fut la dernière cape nationale du portier et du sélectionneur Köbi Kuhn. En club, « Zubi » fut transféré de Zürich à Bâle où il resta sept ans, en étant prêté entre 2000 et 2001 à Aarau et au Bayer Leverkusen. Il s’imposa en leader à son retour. L’ex international fit ses valises en 2007, afin de rejoindre West Bromwich pour une saison avant de faire une escale toute aussi courte à Neuchâtel, puis de terminer sa carrière en tant que remplaçant de l’australien Schwarzer à Fulham pendant trois ans.

Pascal Zuberbühler est actuellement l’entraîneur des gardiens du club britannique le Derby Country (Championship, D2).

Alexander Frei

Alex Frei débuta sa carrière à Bâle en 1997 après avoir été formé quatre ans par le FC Sion. De 1997 à 2003, il passa de club en club, jouant pour Bâle, Thoune, Lucerne et Genève. L’attaquant remporta en 2001 sa première Coupe de Suisse avec le FC Servette. Il révéla son talent à Genève, ce qui lui permit de s’exipatrier en France au Stade Rennais, il y marqua 51 buts de 2003 à 2006, et devint très convoité par les meilleurs clubs européens. Il céda en 2006 à la proposition du Borussia Dortmund avec lequel il marqua 37 buts en trois ans, avant de retourner à Bâle pour boucler la boucle. Frei y marqua en quatre ans 102 buts en 148 matchs, puis prit sa retraite en 2013 à l’âge de 34 ans. En équipe nationale de 2001 à 2011, il devint le meilleur marqueur de l’équipe nationale avec 42 réalisations en 84 sélections. Ce « renard des surfaces » participa à deux Coupes du Monde et à deux Euros.

Après sa retraite sportive en 2013, il rejoint l’encadrement du FC Lucerne en tant que directeur sportif. Actuellement, Frei occupe le poste d’entraîneur des M18 au FC Bâle après une restructuration importante du club.

Marco Streller

Le parcours de Marco Streller, ce fut 15 ans de carrière au poste d’attaquant (2000-2015), dont huit en suisse, principalement au FC Bâle. Il découvrit néanmoins la Bundesliga entre 2004 et 2007 en jouant à Stuttgart et à Cologne. Ses plus belles années commencèrent à son retour dans sa ville natale. En 6 ans, il joua notamment aux côtés des internationaux suisses, Alexander Frei et Benjamin Huggel. En sélection nationale, Marco Streller fut souvent gêné par des blessures qui lui firent manquer l’Euro 2004 et la Coupe du Monde 2010. Il participa à la Coupe du Monde 2006 et à l’Euro 2008 où il fut malade pendant la compétition.

Marco Streller occupe actuellement le poste de directeur sportif du FC Bâle suite aux restructurations entreprises par le nouveau propriétaire du club.

Hakan Yakin

Frère de Murat, international suisse retraité depuis 2005 et actuellement entraîneur de renom, Hakan est une légende du football helvétique. Le milieu offensif découvrit de nombreux clubs suisses durant sa carrière longue de 18 ans. Sur le territoire suisse, il porta les couleurs du FC Bâle, des Grasshoppers de Zürich, du FC Saint-Gall, des Young Boys de Berne, du FC Lucerne et de l’AC Bellinzona. Hakan Yakin découvrit brièvement l’Allemagne et la Turquie entre 2004 et 2005 ainsi que le Qatar entre 2008 et 2009. Il établit ses principaux succès sur le territoire helvétique où il remporta deux championnats nationaux (2001, 2002) et une Coupe de Suisse (2002). Il remporta tout de même à l’étranger la Coupe de Turquie (2005) ainsi que le Championnat du Qatar (2009). En équipe nationale, Hakan Yakin participa à deux Euros et à deux Coupes du Monde. Il inscrivit pour son pays 20 buts tout au long de sa carrière aux côtés de joueurs tels qu’Alex Frei et Marco Streller. Il termina notamment deuxième meilleur buteur de l’Euro 2008, ayant inscrit trois buts pour sa sélection lors de la phase de poule.

Ce joueur décida de terminer sa carrière en 2013 à Bellinzone qui lui offrait des perspectives intéressantes pour son avenir post-retraite. Hakan Yakin entraîne actuellement les espoirs des « Sauterelles » où son grand-frère Murat tient les rênes de la première équipe.

« Les romands »

Patrick Müller, Ludovic Magnin, Stéphane Grichting

Ils furent tous les trois des « cadres » de l’équipe nationale suisse. Le premier nommé, le genevois Patrick Müller, réalisa ses plus belles années en tant que footballeur professionnel en France : il joua 6 ans sous les couleurs de l’Olympique lyonnais. Le genevois gagna à six reprises le championnat de France et une fois la Coupe nationale avec ceux-ci. Il remporta aussi lors de son court passage à Bâle en 2005 le titre de champion de suisse. Patrick Müller prit sa retraite en 2010 après s’être retrouvé écarté de l’AS Monaco. En équipe nationale, le genevois participa à deux Euros et à une Coupe du Monde. Il occupe désormais un rôle administratif au sein de l’UEFA, poste obtenu en partie grâce à Raphaël Wicky.

Le deuxième, Ludovic Magnin, est lausannois. Il commença sa carrière à Yverdon et à Lugano, avant de s’expatrier en territoire allemand pour jouer au Werder de Brême, puis au Vfb Stuttgart. Il remporta avec chacun de ces clubs le championnat germanique. Magnin passa les deux dernières années de sa carrière au FC Zürich, dont il est actuellement l’entraîneur adjoint. En équipe nationale, il participa à deux Euros et à deux Coupes du Monde

Le troisième, Stéphane Grichting est valaisan. Durant sa carrière il joua pour trois clubs : le FC Sion (1996-2002), l’AJ Auxerre (2002-2012) et les Grasshoppers de Zürich (2012-2015). Il remporta deux Coupes de Suisse et deux Coupes de France. En équipe nationale, le défenseur participa à deux Coupes du Monde et à un Euro. Il travaille actuellement comme consultant football à la « RTS » et tient une rubrique au sein du « Matin ».

Les autres

Christoph Spycher et Raphaël Wicky

Christoph Spycher, 47 sélections en équipe nationale, joua pendant sa carrière avec quatre clubs différents : le FC Lucerne, les Grasshoppers de Zürich, l’Eintracht Francfort et les Young Boys de Berne. Sa carrière décolla lors de son aventure allemande. Il prit même le brassard de capitaine de l’équipe de Francfort en 2009, une année avant de faire son retour au pays. En équipe nationale, sous Köbi Kuhn, Christoph Spycher devait, dès 2004, se contenter du statut de remplaçant de Ludovic Magnin. Mais, il devint un titulaire indiscutable à l’arrivée d’Ottmar Hitzfeld. En 2016, il fut nommé directeur sportif des Young Boys de Berne.

Raphaël Wicky eut une belle carrière qui lui permit de voyager. En effet, le milieu de terrain eut la chance de découvrir l’Allemagne après quatre ans passés à Sion. Ses années en Germanie furent les plus belles (1997-2001 : Werder de Brême/2002-2007 : Hambourg SV). Il vit aussi très brièvement l’Espagne en jouant pour l’Atlético de Madrid entre ses deux épisodes allemands. Après être retourné en 2008 brièvement au sein de son club formateur, il s’envola pour les Etats-Unis pour y jouer quelques mois. Raphaël a à son actif 75 sélections nationales (1996-2007). Il participa à deux Euros et à une Coupe du Monde. Après avoir entraîné en 2016 l’équipe réserve du FC Bâle, Raphaël Wicky a été nommé en 2017 entraîneur de l’équipe première suite aux restructurations du nouveau propriétaire.

Geoffroy Brändlin

Etudiant à l'Université de Lausanne (SUI) et coureur de fond et demi-fond

Articles similaires